Sea Gardeners a été créé dans le but d’intervenir sur la protection

et la conservation de la biodiversité des récifs, non seulement sur les récifs

mais aussi sur la sensibilisation de cet environnement auprès des populations.

500 000 000 de personnes dépendent directement ou indirectement des ressources provenant des récifs coralliens.

COPYRIGHT (C) 2014 seagardeners.com . ALL RIGHTS RESERVED . MENTIONS LÉGALES . DESIGN BY NINEART.

30 000 000 parmi les plus pauvres dépendent exclusivement des récifs pour leur alimentation...

l'équipe Sea Gardeners

En soutenant Sea Gardeners à protéger les coraux et son écosystème, Vous aidez également à la préservation de milliers d’espèces.

LES FAITS

LES DANGERS

Le stress lié aux changements climatiques (ENSO, augmentation de la température de surface) n’est pas le seul danger pour les coraux.

Le dérangement chronique lié aux Hommes, comme l’apport sédimentaire et les excès d’apport nutritif provenant des changements d’utilisation des terres, l’écoulement des eaux usées, les pêches intensives, les dommages causés par les ancres de bateaux par manque de mouillage, tout cela crée un stress additionnel pour cet écosystème et rend d’autant plus difficile le rétablissement des coraux...

Plusieurs récifs non pollués par l’impact de l’Homme montrent une bonne résistance au blanchiment du corail et assurent de bonnes conditions pour les nouvelles recrues, pour la survie et la croissance des nouveaux coraux.

La biodiversité et la productivité des récifs coralliens sont indispensables pour de nombreuses sociétés dans toutes les régions tropicales du monde.

On estime que 500 000 000 de personnes dépendent directement ou indirectement des ressources provenant des récifs coralliens.

30 000 000 parmi les plus pauvres dépendent exclusivement des récifs pour leur alimentation... Cela pourrait doubler d’ici 50 ans.

Plus d’un milliard de personnes dépendent de la pêche liée aux récifs coralliens mondiaux (Les récifs coralliens représentent 0.1% de la surface des océans mais abritent 25% des espèces connues.)

Les récifs coralliens constituent le fondement de l’économie touristique de la plongée, de la pêche et jouent un rôle environnemental essentiel dans l’atténuation des vagues, des tempêtes et de l’érosion pour les communautés du littoral.

SEA GARDENERS . ACTIONS

Atténuation des dommages ou dégradations

suivre leurs évolutions au fils du temps.

Des lignes de mouillage pourront être installées dans de nouveaux sites, voire d’anciens sites qui n’en possèdent pas encore. Le dommage dû aux ancres est responsable d’une grande dégradation des récifs et peut être facilement stoppé.

 

Le rejet des eaux usées est responsable d’un apport important de nitrates et phosphates nuisibles au bon développement du récif. Réduire cette pollution permettrait un meilleur rétablissement des récifs coralliens et de son écosystème. Grâce  à des systèmes phytoépurateurs il est tout-à-fait possible de traiter ces eaux usées. Des bacs de traitement peuvent facilement être mis en œuvre.

 

L’aménagement abusif du littoral entraine une surcharge sédimentaire. En effet, celle-ci se dépose sur le corail qui se détériore au fil du temps. Il est possible de planter des arbres,arbustes ou plantes pour stabiliser le sol.

 

Il est important de limiter les dégâts occasionnés par l’Homme.

OBJECTIFS DÉTAILLÉS

Sensibilisation de la population et éducation environnementale

Leur expliquer l’aspect socio-économique qui repose sur la biodiversité du récif.

Faire participer les enfants des écoles à ce programme en leur apprenant pourquoi les récifs coralliens jouent un rôle important. Leur expliquer l’aspect socio-économique qui repose sur la biodiversité du récif et pourquoi il est bon de se soucier de la pollution.

 

Ce que l’on peut faire afin de réduire l’impact sur l’environnement fera partie du plan de sensibilisation.

 

En outre, pour la sensibilisation d’un plus grand nombre, les autochtones et touristes souhaitant en savoir plus sur l’écosystème des récifs coralliens et participer à ce programme de restauration, pourront suivre des cours à cet effet.

Encourager le rétablissement de la biodiversité

Organiser des journées de nettoyage sur terre comme en mer.

Pour attirer l’attention des enfants et adolescents et les encourager à agir en faveur de la biodiversité, nous envisageons de proposer aux écoles des journées de nettoyage sur terre comme en mer, d’apprendre à construire leurs propres structures.

Relancer l’écosystème

avec des méthodes complémentaires innovantes

À une certaine distance du récif artificiel, une pépinière de coraux sera à disposition. Cette pépinière deviendra notre «banque» de coraux.

Au lieu de prélever les fragments d’un corail en bonne santé (nous réduisons ainsi le stress sur les colonies saines et diminuons les chances de blanchiment ou de maladie), nous voulons utiliser les coraux d’opportunité placés dans la pépinière pour remplir les nouveaux récifs artificiels ou pour remplacer les colonies mortes qui n’ont pas survécu.

Pour ce faire, le mieux serait d’utiliser des larves élevées. Cela impliquerait une diversité génétique plus importante que pour la propagation asexuée et entraînerait peu de dommages aux récifs existants.

 

Les larves de corail ont le potentiel nécessaire pour produire de grandes quantités de coraux juvéniles si les niveaux normalement élevés de mortalité précoce sont réduits.

 

Au cours d’une première phase, des coraux branchus seront utilisés pour générer rapidement une complexité topographique et fourniront des abris pour les petits poissons et les invertébrés (ramenant une biocénose). Mais ces espèces ont tendance à ressentir en premier l’impact du changement climatique. Il est également important d’utiliser les coraux massifs et sub-massifs qui ont une croissance plus lente mais sont moins sensibles au blanchiment, maladies, et prédateurs.

 

La surveillance sera une partie intégrante du projet ; En effet, il faut garder un œil sur l’évolution. En outre, l’évaluation des herbivores, invertébrés, et du substrat doit être faite pour suivre la progression du processus de restauration.

 

Toutes les données seront conservées, année après année, de façon à être en mesure d’évaluer l’évolution de la biodiversité.

Pendant les premiers mois, et même après, mais moins fréquemment, le suivi et l’évaluation de la réussite/mortalité des coraux seront faits. Il est vraiment important de savoir où nous devrions nous concentrer et accentuer notre effort.

Les techniques décrites ci dessous sont utilisée aujourd’hui par grand nombre de personnes lors d’une restauration active. Nous utiliserons ces techniques pour lancer le projet, après quoi nous souhaitons mettre en place des procédés moins lourds, demandant moins de logistiques et matériels.

 

La transplantation n’est qu’une étape dans un processus progressif pour aider la communauté ciblée à s’établir sur du long terme. On cherchera à créer des biotopes semi-artificiels grâce à des structures métalliques de tailles et formes différentes préalablement construites sur terre. Une faible densité de corail sera alors transplantée sur ces structures, faible mais suffisante pour que les coraux puissent gagner du terrain au sein du site à restaurer. L’attente serait qu’au fil du temps, ce groupe transplanté se développe par reproduction sexuée et asexuée, en fournissant des abris pour les herbivores qui broutent les algues et maintiennent le biotope en un bon état afin de permettre aux nouvelles recrues de s’établir...

 

Cet état d’esprit cherche à travailler avec la nature, implique un plus long terme et permet de prendre connaissance de l’état d’avancement du projet de restauration. Il est aussi plus rentable.

«Les opportunités» seront utilisées pour remplir ces récifs artificiels : Les opportunités sont des fragments de corail, des colonies de coraux détachés ou récupérés sur des substrats instables qui ont peu de chance de survivre naturellement. Les transplanter directement et les fixer solidement sur les récifs artificiels pourrait leur donner une bonne chance de survivre.

Une fois bien fixées sur le récif artificiel, ces opportunités utiliseront la structure de métal pour croître et s’étendre lentement. Petit à petit naîtra un nouveau logement pour les poissons et les invertébrés.

En utilisant ces biotopes semi-artificiels éloignés les uns des autres, l’écosystème sera relancé.

«Je souhaite apporter mes connaissances des interactions du monde vivant avec les ondes électromagnétiques, étudier les effets de ces dernières sur les coraux et mettre en place des procédés permettant d’utiliser ces ondes pour le développement des coraux.»

Miguel CECILLON

Docteur en médecine,

créateur de la Saniothérapie

TORTUE DE MER

En préservant les récifs coralliens, nous mettons à disposition de nouveaux biotopes pour les tortues.

La tortue de mer a survécu jusqu’à nos jours depuis le Crétacé. Actuellement, la tortue aquatique est victime de la pêche industrielle, de la pollution de l’eau, du braconnage et du marché noir de la viande ou des œufs.

A court terme, les différentes espèces de tortues marines risquent de disparaître. Il ne reste actuellement que 7 espèces de tortues de mer qui sont toutes menacées d’extinction.

La dégradation des mers et de la barrière corallienne est une menace pour les populations.

En préservant les récifs coralliens, nous mettons à disposition de nouveaux biotopes pour les tortues, ce qui renforce la biodiversité et permet ainsi d’enrichir l’écosystème.

Obligatoire

Obligatoire

Envoi du formulaire...

Le serveur a rencontré une erreur.

Formulaire reçu.

Obligatoire

Obligatoire